Le noir (n’)est (pas) une couleur

Le noir n’est pas l’absence de couleurs, mis, bien au contraire, toutes les couleurs réunies ensemble. On peut, sur sa palette fabriquer son propre noir, je privilégie quant à moi le mélange vert-rouge, que j’utilise notamment pour les fonds de tableau, c’est plus subtil et plus vibrant que le vulgaire tube de noir du commerce. Question, pourquoi du noir ? Léonard de Vinci l’adorait, c’était pour lui la reine des couleurs,  les impressionnistes l’ont banni de leur palette, arguant qu’il n’existe pas tel quel  dans la nature. Pour les peintres-barbouilleurs tels que moi, il existe certainement le juste milieu, qui consiste à en user sans en abuser.

40x40cm  » Les cheveux dans le vent  », du fond noir ne reste que le traitement du visage
60x50cm  » Goulag  ».  -sur fond noir, forcément,  vu le thème, après on se laisse porter par l’ambiance

Le noir possède, parmi ses nombreuses qualités intrinsèques, un fort pouvoir couvrant, mieux vaut effleurer le support plutôt que de le tartiner en épaisseur. Ce qui implique, bien entendu, une réflexion préliminaire.  C’est aussi le moment de se servir du 🖌️ biseauté que tout peintre qui se respecte possède dans son attirail, notamment pour tracer des lignes bien nettes. Le noir met en valeur et en beauté toutes les autres couleurs, à condition de l’employer comme une teinte à part entière et non comme un vulgaire faire valoir.

40x30cm  » Les yeux de l’ 🐦 »  -quelques coups de feutre à l’alcool noir, pour souligner le regard perçant de l’ 🐦 de proie
30x40cm  »Les yeux du 🐈 », aquarelle et pastel.   -même traitement du regard, souligné d’un banal trait de ✏️-

Mon conseil. Aimez le noir, il valorisera votre tableau. Sinon, et il n’y a pas de honte à cela, car… à chacun-chacune ses coups de ❤️, oubliez-le ! Avec le noir, c’est tout ou rien. -. Dis, Christine, est-ce que tu t’utilises, toi ?- . Certes oui, et de façon inconditionnelle, subtilement caché, car je peins fréquemment sur un fond uniformément noir, c’est une coquetterie qui, même entièrement recouverte par plusieurs couches de peinture vives ou nuancées, donne de l’éclat, en douceur… Mon noir à moi avance masqué

50x60cm  » Ouvrez, ouvrez la cage aux 🐦 », vendu.  -cela n’y paraît guère, mais le fond est noir, histoire de faire chanter les couleurs qui le recouvrent –
40x50cm  » Clair obscur « . -l’utilisation du noir,  telle une couleur à part entière –

3 réflexions sur “Le noir (n’)est (pas) une couleur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s