La sobriété est-elle sœur du talent ? Tchekhov vous répond !

 »-. Écrire brièvement, c’est-à-dire dire avec talent. La langue doit être simple et élégante. Pas de mots étrangers, ni de mots rares. Pour souligner la pauvreté d’une demanderesse, il ne faut pas parler de son aspect misérable, il suffit d’indiquer en passant qu’elle portait une vieille mante roussie. Un seul détail suffit. Il faut, en écrivant, se rappeler que les détails, même très intéressants, lassent l’attention. Ne pas donner une trop grande place à un dessin trop appuyé, trop détaillé. À mon avis, les descriptions de la nature doivent être très courtes et avoir de l’à propos… La couleur et l’expression dans les descriptifs de la nature ne peuvent être atteintes que par la simplicité, que par des phrases simples telles que le ☀️ s’est couché, le soir tombe, il commence à pleuvoir…la nature s’anime si tu ne dédaignes pas de comparer les phénomènes naturels à des actions humaines. »

50x60cm  » La nana en blouse rose »
50x60cm  » Les neiges du Kilimandjaro  »

Ce ne sont pas les écrivains qui doivent résoudre des problèmes tels que celui de Dieu, du pessimisme, etc. Le rôle de l’écrivain consiste seulement à représenter les personnages, les circonstances et la forme dans laquelle ils parlaient de Dieu, ou du pessimisme. Mon affaire à moi est d’avoir du talent, autrement dit, de savoir distinguer les témoignages importants de ceux qui ne le sont pas, de régler l’éclairage de mes héros et de savoir parler leur langue propre. Les gens qui écrivent, surtout s’ils sont artistes, doivent enfin avouer qu’en ce monde tout est incompréhensible. La foule pense qu’elle sait, et comprend tout. » Anton Tchekhov (Correspondance)

40x50cm  » Étaient les anges au Paradis  »
60x60cm  »Le peuple des brumes  », vendu

Mon conseil. Anton Tchekhov n’était-il qu’écrivain, Tchekhov n’était-il que cet écrivain russe de talent que chacun-chacune connaît et reconnaît ? Moi je pense qu’il était aussi un peu peintre, tant il sait bien parler de la sobriété dans le talent, et du talent dans la sobriété. Et le même Tchekhov de conclure avec justesse. -. Mais si l’artiste, en qui cette foule croit, a le courage de déclarer qu’il ne comprend rien à ce qu’il voit, cela seul constituera déjà un grand pas en avant. Seuls les imbéciles et les charlatans comprennent et savent tout-.

40x40cm  »À livre ouvert  », vendu
30x30cm  »La petite écluse  »

3 réflexions sur “La sobriété est-elle sœur du talent ? Tchekhov vous répond !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s