Sur son enfance, poser un đŸ–Œïžtendre

La peinture est dĂ©cidĂ©ment magique. Son art, sans cesse renouvelĂ©, sans cesse en mouvement, sans cesse en devenir, transporte l’artiste, et plus spĂ©cialement le peintre-barbouilleur, en des Ă©poques, des Ă©pisodes, des lieux, des situations inĂ©dits. La meilleure histoire que l’on puisse se raconter, et prendre plaisir Ă  PEINDRE et dĂ©peindre, ne serait-elle pas celle de nos tous dĂ©buts, celle de notre enfance ? Celle oĂč l’on gribouillait pour le simple plaisir de gribouiller, ou pour offrir un si joli dessin Ă  Maman ?

50x40cm Grand Chef sur le sentier des fleurs
40x50cm LĂ©gende alsacienne

Enfance triste ou enjouĂ©e, heureuse ou compliquĂ©e, aimante ou dĂ©laissĂ©e, tout un chacun-chacune a son passĂ©, Ă  se rĂ©approprier pour le narrer, ou le dĂ©passer pour l’oublier, ou le transcender pour le glorifier. Peu importe la rĂ©flexion, reste la dĂ©marche, et surtout le concept artistique… Par des petits riens, des croquis, des animaux, des contes ou des personnages de contes de fĂ©es, on avance ainsi pas Ă  pas dans le dĂ©dale de son Ăąge tendre. Oser PEINDRE, c’est aussi oser retrouver son Ăąme d’enfant. Ce n’est pas si difficile, elle est lĂ , Ă  fleur de peau, Ă  fleur de souvenir, Ă  fleur de đŸ–Œïž.

40x40cm  » L’đŸ» Cannelle », vendu
30x30cm  » Miaou  », vendu

Mon conseil. Pour oser PEINDRE avec son Ăąme d’enfant, il faut poser un regard malicieux, naĂŻf, interrogateur. DĂ©buter par des Ɠuvres simples, des toiles qui racontent une histoire sans en tirer de philosophie. Un enfant avec un ballon, un seau et sa pelle dans un coin de plage, une cabane de sorciĂšre ou une 🏡 en 🍞 d’Ă©pices, un 🏰 -fort, un bonhomme de neige ou un 🎁 enrubannĂ©… Autant de petits plaisirs de la vie, qui ont Ă©grenĂ© nos trois ans, nos cinq ans, nos dix ans, et iront bien jusqu’Ă  nos soixante-dix ans, jusqu’Ă  faire de nous un artiste au grand ❀. Allez, en la compagnie de la petite fille que je suis restĂ©e, on oublie ses complexes de grand(e) ?

50x50cm  » Le battement d’aile du 🩋 »
Projet Viens chez moi j’habite chez une copine

3 réflexions sur “Sur son enfance, poser un đŸ–Œïžtendre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s