Arrière, étranger, arrière !

 »-. Eh, l’homme, où puis-je trouver de l’eau, pour mon 🐎 ?-. Le paysan se retourne lentement, pour voir d’où provient la voix, mais à peine aperçoit-il les traits du cavalier que son visage trahit l’effroi. -. Arrière ! D’où que tu viennes, étranger, retournes-y, mais ne viens pas infecter nos 🏠 et contaminer nos familles !-. Les cris du paysan ont vite alerté les habitants, qui paraissent sur le pas des 🏡 et aux fenêtres. Dès leurs premiers regards vers le cavalier, ils remarquent son visage couvert de plaques rouges et purulentes, son regard absent, la salive coulant de sa bouche entrouverte, et ses bras, tremblants de fièvre, qui se cramponnent avec peine autour de l’encolure de sa monture. -. Arrière, étranger ! Retourne d’où tu viens, emporte tes fièvres loin d’ici !-

40x40cm  »Les microbes racontés aux enfants  », collection privée

Les hommes ont déjà tiré leurs 🗡️ pour garder le cavalier à distance, et se préserver de la contagion, tandis que les femmes et les enfants se mettent à lui lancer des pierres. Très vite, l’une l’atteint au front, faisant jaillir le sang sur son visage. Il doit fuir. Son 🐎 reprend de lui-même le galop. Un court instant déstabilisé, l’homme réussit à se cramponner sur le dos de sa monture. Dans une prière fébrilement balbutiée, il implore le ciel de ne pas être désarçonné. S’il venait à lâcher prise, les villageois le tueraient. – . Le mal vit tant que vit l’homme qui le porte-. Voilà ce que l’on dit par ici. Et il ne le sait que trop bien. » Thierry Maugenest (La poudre des rois)

Une réflexion sur “Arrière, étranger, arrière !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s