Une 🌃, puis deux 🌃, puis trois 🌃…

 »-. On se met près de la fenêtre, je veux que tu voies ce qui nous entoure. Admets que tu es le seul homme sur terre. Autour de toi, il y a le ciel et les 🌟, les 🗻, ce déluge, ces centaines d’éclairs… Le monde, et son mystère, qui te dépasse. Tu ne sais rien de ce que les hommes ont découvert durant des milliers d’années. Tu n’as pas entendu parler de Christ, de Moïse ou de Mahomet. Que fais-tu ? Tu attends. Passe un jour, puis une 🌃, puis un autre jour, puis une autre 🌃. Tu attends, tu cherches à comprendre. Passe encore un jour, puis une 🌃. Puis cent 🌃, puis mille 🌃. Tôt ou tard, tu construiras un temple. Peu importe comment. Quelques pierres. Quand tu l’auras construit, tu te prosterneras. Tu ne sais pas devant qui. Mais ce sera devant plus fort que toi.

-. Le Christ, sur la Croix, appelait le Père à la rescousse. Il ne comprenait pas que le Père l’ait abandonné. Voilà ce que j’avais à te dire. Il était humain, autant qu’on peut l’être. J’espère que tu deviendras prêtre -. Le père Laurent avait-il fait preuve de discernement en lui parlant comme il l’avait fait ? Il avait montré qu’il était homme de charité, qui savait écouter sans juger. Mais pas un homme de discernement. Il aurait dû lui dire. -. Sois un bon chrétien hors de l’église. Offre ta fraternité. Sois un homme aimant, doux et tendre. Mais ne deviens pas prêtre d’une paroisse, ce n’est pas ton chemin-. Voilà ce qu’il aurait dû lui dire, le Père Laurent. Il l’aurait guidé vers une vie à sa mesure, celle d’un pécheur parmi les pécheurs. » Metin Arditi (Carnaval noir)

Une réflexion sur “Une 🌃, puis deux 🌃, puis trois 🌃…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s