Ambitieusement quadriptyque, quatre fois plus de plaisir !

Quadriptyque 80x80cm  » Bouquets de 🩋 », galerie xxlarge

-. Dis, Christine, un quadriptyque est quatre fois plus difficile qu’un simple tableau, quelles qu’en soient ses dimensions, n’est-ce pas ?-. Que nenni, la seule difficultĂ© est d’avoir quatre idĂ©e sur le mĂȘme thĂšme-. Il faut et il suffit, dans une seconde Ă©tape, de dĂ©finir clairement ses objectifs, et surtout de s’y tenir, car il s’agit d’une Ɠuvre de longue haleine, et grande est la tentation d’ajouter, ou de retrancher un Ă©lĂ©ment, ce qui nuirait Ă  l’unitĂ©. Car le point fort du quadriptyque, c’est l’unitĂ©. -. Dis. Christine, si je me contentais de sĂ©parer une toile en quatre parties, Ă©gales ou inĂ©gales ?-. Ce ne serait pas vraiment un quadriptyque, avec son charme et ses difficultĂ©s…-

Quadriptyque 80x80cm  » Mademoiselle Picasso  »
50x50cm  »Chiens 🐕 »

Pour cette conception qui t’intrigue tant, Ă  la fois par son sujet et son traitement, voici quelques explications… J’ai donc optĂ©, Ă  l’avance, pour quatre points forts rĂ©currents. -. La technique du pointillisme, ou celle du đŸ”Ș, attention, elle ne convient pas Ă  de petits formats. -. Le dĂ©cor, qui s’impose de lui-mĂȘme car il pose la narration. -. Le ou les personnages, qui peuvent ĂȘtre aussi des paysages, des animaux, des situations . – La 🎹 est rĂ©duite Ă  quelques couleurs, il faut toutefois conserver scrupuleusement la mĂȘme gamme chromatique. AprĂšs rĂ©flexion, depuis peu, j’ajoute souvent un Ă©lĂ©ment supplĂ©mentaire plus ou moins subtilement dissimulĂ©, qui revient de façon rĂ©currente dans les quatre Ă©pisodes, dans le but d’apporter une touche de fantaisie et de couleur.

80x80cm  »OhĂ©, les gars de la marine ! »
80x60cm  »Les aventures de Lulu le musicien  », collection privĂ©e
50x50cm  »Carte postale  », vendu
50x50cm  »Les Roys Maudits  »

Mon conseil. La marge de manƓuvre est rĂ©duite, il faut louvoyer entre les divers Ă©lĂ©ments, mixer, mĂ©langer, assortir et dĂ©sassortir une 🎹minimaliste, sans perdre de vue l’histoire Ă  raconter. J’ajoute donc une contrainte supplĂ©mentaire, Ă  savoir le traitement du quadriptyque. Sera-t-il poĂ©tique, abstrait, rĂ©aliste, pessimiste, ambitieux ou naĂŻf ? Clair-obscur ou vibrant ? -. L’envers du tableau n’est pas Ă  nĂ©gliger, car les quatre scĂ©nettes sont collĂ©es au mieux, agrafĂ©es entre elles, renforcĂ©es par un morceau de carton fort… sinon le quadriptyque se replie en accordĂ©on. Je cache gĂ©nĂ©ralement l’assemblage en agrafant sur le tout un tissu Ă©pais bien tendu.

Quadriptyque 80x80cm  »LĂ -haut, tout lĂ -haut  »
50x50cm  » Contes en rose », vendu
50x60cm  » La lĂ©gende de la ville d’Ys  »

Post-scriptum. De par sa conception, ses dimensions, son sujet ciblĂ©, le quadriptyque trouve rarement son public, les ventes sont donc tout aussi rares… Mais est-ce que l’on peint pour vendre, lorsque l’on est barbouilleur dans l’Ăąme ?

6 réflexions sur “Ambitieusement quadriptyque, quatre fois plus de plaisir !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s