Le ❤️des Indiens

 »-. Je ne peux pas croire que ce genre d’artifice soit nécessaire pour conclure notre débat. Ils ont le même ❤️ que nous, vous le voyez bien. D’ailleurs vous le saviez avant de commencer. Cette mère était prête à mourir pour sauver la vie de son enfant. Elle est une mère comme nos mères. -. Les animaux aussi défendent leurs petits. Surtout les femelles. C’est une autre loi de la nature. Les deux mâles n’ont pas montré grande bravoure. L’un d’eux n’a pas fait le moindre geste et n’a cherché qu’à s’enfuir -. Ce n’est pas son enfant !-. Précisément. Cela montre qu’ils n’ont aucune fraternité, aucun lien social. Ils ne connaissent aucune de ces attitudes solidaires qui font la force des vraies sociétés. Ils se conduisent chacun pour soi, comme dans une forêt jamais pénétrée -.

25x30cm  »💔 »

Sortez d’ici, avancez-vous dans les rues de la ville, comptez le nombre de miséreux que vous verrez dans les rues. Allez même dans les campagnes, dans les asiles, dans les ports, dites-moi combien de mendiants, d’indigents et d’estropiés de toutes sortes vous rencontrerez dans le royaume le plus riche du monde. Après quoi, revenez ici et parlez-moi des attitudes solidaires ! Vous risquez-vous quelquefois hors de vos bibliothèques, monsieur le professeur ? Avez-vous une idée de la peine de vivre ? Sur toute la surface de la terre ? Où est-elle, la forêt sauvage ? Ne savez-vous pas qu’elle commence à peine les franchies les portes de chêne de ce couvent ?-. Cette intervention a fait grand effet. Le dominicain le sent clairement, il est ici dans son vrai domaine… » Jean-Claude Carrière (La controverse de Valladolid)

2 réflexions sur “Le ❤️des Indiens

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s